Sainte Catherine
école élémentaire
Montfavet
 

Notre nuit de la chouette du 19 mars 2011

dimanche 3 avril 2011, par Marie-Georges Picard

 

Depuis maintenant plus de 15 ans (1995), à l’initiative de la LPO (ligue de protection des oiseaux) et de la Fédération des Parcs naturels et régionaux, petits et grands curieux de nature se rassemblent tous les 2 ans, une fois la nuit tombée, à l’affut des habitants à plumes de la nuit, les chouettes et les hiboux, et de leurs compagnons à poils.

Le samedi 19 mars 2011 c’était donc la 9ème nuit de la chouette sur le territoire national.

L’occasion à travers des animations gratuites de découvrir les rapaces nocturnes, les dangers qui les menacent et les gestes simples pour leur venir en aide.

Ici, la LPO organisait une soirée sur l’île de la Barthelasse au centre de loisirs du parc des Libertés.

Le CPN s’y est donc rendu à 17h malgré un fort mistral.

Un atelier "pelotes de déjection" avec des animateurs bénévoles a retenu toute notre attention et a donné aux petits CPN de l’école l’occasion de faire leur premier examen de pelotes avec pinces et loupes ; nous vous présentons quelques clichés de cette soirée qui s’est ensuite poursuivie avec la projection d’un très beau film sur la vie de chouette hulotte, chouette effraie et chouette chevêche durant une saison.

Voici quelques éléments d’information sur ces oiseaux que l’on entend par ici le soir et la nuit venus.

la Chevêche d’Athéna (Athenae noctua)

JPEG - 17.3 ko
chouette chevêche

26 cm. La chouette aux yeux d’or est encore communément répandue en France. Elle fréquente les vergers extensifs, les bocages, les périphéries des villages, etc... et niche dans les cavités des vieux arbres ou des murs. Symbole de la sagesse dans la Grèce Antique, elle est aujourd’hui le symbole de la nature de proximité. La chevêche, dont les effectifs sont en déclin (entre 20 000 et 60 000 couples), est le seul rapace nocturne à bénéficier d’un plan de restauration national) voir le lien sur la page sites pour les enfants de l’accueil.

l’Effraie des clochers (Tyto alba)

JPEG - 16.8 ko
Chouette-effraie

38 cm. Cette dame blanche si mystérieuse était autrefois clouée aux portes des granges. Elle porte pourtant son cœur sur la figure., disait Brassens. Elle niche dans les granges, clochers et ruines. Elle fait deux nichées par an mais est très sensible aux hivers rigoureux. Des milliers sont chaque année tués sur les routes. Malgré sa relative abondance (environ 20 000 et 60 000 couples), l’effraie est en régression.

la Chouette hulotte (Strix aluco)

JPEG - 31.9 ko
chouette hulotte

45 cm . Cette grosse chouette, grise ou rousse selon les individus, est le rapace nocturne le plus commun de France avec une fourchette d’effectifs comprise entre 60 000 et 200 000 couples. Elle abonde dans tous lesmilieux boisés, des grandes forêts aux boisements plus modestes proches des villes. Son hululement, qui hante toutes les ambiances nocturnes au cinéma, peut facilement être entendu tout au long de l’année.

 
école élémentaire Sainte Catherine Montfavet – Responsable de publication : M. ou Mme l'IEN de circonscription
Dernière mise à jour : lundi 26 novembre 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille