Sainte Catherine
école élémentaire
Montfavet
 

Rentrée 2012

mercredi 28 novembre 2012, par Marie-Georges Picard

 

CLAE expérimental : une belle réussite à l’école élémentaire Sainte-Catherine

 

 

Grâce à un partenariat de longue date avec la ligue de l’enseignement et l’engagement de la communauté éducative, le centre de loisirs associé à l’école (CLAE) propose des activités culturelles, de sport ou de loisirs qui contribuent pleinement à la réussite scolaire des élèves.

 

Les chrono-biologistes s’accordent à dire que l’organisation globale du temps de l’enfant a de fortes répercussions sur ses capacités d’attention et, de fait, sur la qualité de ses apprentissages.

Ce sont bien souvent les enfants des milieux défavorisés qui, ne pouvant bénéficier en dehors de l’école d’activités de loisirs éducatifs, rencontrent des difficultés supplémentaires à entrer dans les apprentissages.

 

A l’école Sainte Catherine de Montfavet (84), la ligue de l’enseignement avec ses associations USEP et UFOLEP, travaille, depuis plusieurs années déjà, à la mise en place d’activités complémentaires à l’école. Dès 2003 l’équipe enseignante et les parents d’élèves ont créé une association sportive et culturelle affiliée à l’USEP dont l’objectif est de promouvoir et développer les activités sportives complémentaires aux apprentissages scolaires.

Dans cette école, le choix s’est porté volontairement sur le développement des activités culturelles en favorisant l’implication des parents d’élèves dans la vie de l’école.

Depuis cette date, l’association d’école a donc préparé et participé à plusieurs rencontres sportives organisées par l’USEP départementale ou le district d’Avignon.

L’autre objectif que s’était fixé l’association a été de contribuer à améliorer l’organisation de la journée d’école. Des ateliers sportifs et culturels ont donc été mis en place le midi, le soir et le mercredi (cuisine, jeux de sociétés, tricotin, éducation routière, club nature....). Ces ateliers ont pu voir le jour grâce à l’engagement d’une partie des enseignants et des parents d’élèves dont certains sont éducateurs USEP.

Sollicitée par le directeur de l’école, la ligue de l’enseignement, attentive et sensible à la réussite scolaire des élèves, a décidé il y a 2 ans de mettre à disposition de l’école des services civiques volontaires. Une réflexion commune sur l’aménagement du temps de l’enfant a pu être engagée.

Dans la continuité de la réflexion initiée par le ministère de l’éducation nationale, le projet du CLAE a pu être rédigé conjointement, mettant en évidence l’intérêt de coordonner les actions autour de l’enfant. C’est ainsi qu’en décembre 2011, une convention tripartite a pu être signée entre l’éducation nationale par le biais du directeur académique de Vaucluse, le maire d’Avignon et la Présidente de la ligue de l’enseignement. D’autres partenaires ont en outre apporté leur soutien financier : la caisse d’allocation familiale, le conseil général du Vaucluse...

 

Bilan après six mois de fonctionnement

En mai 2012, tous les partenaires impliqués s’accordent à reconnaître les bénéfices réels constatés du CLAE :

du côté des élèves : meilleur respect du règlement de l’école et des adultes plus nombreux dans l’école. Plus d’attention, plus de calme en début d’après midi ;

du côté des enseignants : des apprentissages possibles en début d’après-midi, dans un climat plus serein ;

du côté des parents : une satisfaction à voir leurs enfants heureux de venir à l’école et heureux d’apprendre.

Les enseignants amenés à effectuer des remplacements trouvent, en général, le climat de l’école serein, les enfants agréables, même si certains d’entre eux sont confrontés à des difficultés d’apprentissage.

 

L’ensemble des nombreux partenaires peut se féliciter d’avoir fait de cette expérimentation une réussite indéniable, tant du point de vue partenarial, pédagogique que sur le plan de l’organisation. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la réforme attendue des rythmes de vie de l’enfant.

 

Mouvement d’éducation populaire, la ligue de l’enseignement offre la garantie de prestations de qualité pour soutenir, porter et accompagner ce projet en lien quotidien avec l’équipe enseignante et notamment le directeur de l’école, Monsieur Ferreira, animateur et coordinateur du projet qui apporte son engagement, sa disponibilité et ses compétences spécifiques.

Tous les acteurs de cette expérimentation réussie sont persuadés que la cohérence éducative entre tous les moments de la vie de l’enfant est l’une des conditions de la réussite scolaire et du mieux-vivre des enfants à l’école.

 
école élémentaire Sainte Catherine Montfavet – Responsable de publication : M. ou Mme l'IEN de circonscription
Dernière mise à jour : jeudi 4 janvier 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille