Sainte Catherine
école élémentaire
Montfavet
 

1 er conseil d’enfants 2015/2016

samedi 5 décembre 2015, par Sandra Pichard

OpenDocument Text - 29.5 ko
1er conseil d’enfants

1er conseil d’enfants de l’école Sainte Catherine le 16 novembre 2015

délégués élèves
CP Mme Divoire : Ali – Sarah
CP Mme Monréal : Mohamed – Lina
CP/CE1 Mme Beaumont : Naoufel – Anthéa
CE1 Mme Pichard : Sabri – Lina
CE1 Mr Hisz : Selma - Ryad
CE2 M. Ferreira et Mme Gualtieri :Rime – Jean-Malick
CE2/ CM1 Mme Ferrière : Sabrina - Jibran

CM1 Mme Recchi : Ethan (Sarah absente)
CM2 de Mme Roussières : Rahma - Théo
CM2 de Mme Flouret :Waïl – Najoua
CLIS3 de Mme Gianesini : Lilie - Sayf-Eddine
gardien du temps : Naoufel
gardien de la parole : Ethan
présidente du conseil : Mme Boudy
secrétaire : Mme Gianesini
représentants des adultes de l’école
Mme Boudy et Mme Gianesini
Participation de Mathieu Chassillan, directeur du péri scolaire

Compte tenu des évènements du 13 novembre, il était important de permettre aux enfants de verbaliser leur ressenti avant de commencer ce conseil.

Pouvez-vous raconter aux autres ce qui s’est passé et dit en classe ce matin ?

On a lu un petit journal, on a parlé de comment ça s’est passé, on a fait un coloriage. On a dit pourquoi les manifestations sportives ont été annulées. La police a dit de rester à la maison mais les gens sont sortis quand même, ils ont été courageux
La maîtresse a posé des questions et on a répondu. Elle a expliqué qu’il ne fallait pas avoir peur, qu’il fallait continuer à sortir.
On a lu un journal pour les enfants, on a fait un dessin dans le cahier. 3 mots importants : liberté, égalité, fraternité sont revenus souvent
La maîtresse a dit qu’il fallait Agir ET Réfléchir. Il faut savoir dire non, par exemple sur internet
On a fait une minute de silence, on a parlé des kamikazes
On a parlé des évènements. La maîtresse a demandé ce qu’on avait pensé, ce qu’on avait ressenti, la peur qu’on avait eue
La maîtresse a demandé si on savait ce qui s’est passé, elle a posé des questions. Ceux qui regardaient le match étaient au courant
On a parlé de ce qui s’est passé dans le stade, des gens qui pleuraient
La maîtresse a demandé si on avait perdu de la famille
C’est important de parler du courage des gens qui sont sortis pour rendre hommage aux victimes malgré le danger. Ils avaient besoin d’être avec les autres pour partager leurs émotions.

Qu’avez-vous ressenti pendant la minute de silence ?

Je priais pour que les blessés ne soient pas morts. J’avais beaucoup de peine pour les morts
J’ai pensé à ma tatie qui est à Paris, j’ai eu peur
J’ai essayé de ressentir ce que les blessés ont pu vivre après l’attentat. Ils ont peur au moindre bruit. Ma petite cousine est morte là-bas
Je me suis dit que c’est comme pour Charlie Hebdo
J’ai pensé « c’est pas cool »
J’ai pensé aux gens et à ma tatie qui vivent là-bas. J’ai eu peur
J’ai eu peur parce que mon cousin a été blessé
J’avais peur pour tous ceux qui sont à Paris
J’ai pleuré et j’ai eu beaucoup de peine. Je me demandais pourquoi les terroristes ont fait ça. C’est injuste.
J’ai eu peur que ça arrive à ma famille
J’ai eu de la peine car les gens sont innocents, ils sont morts du jour au lendemain
C’est important de parler des évènements de Charlie Hebdo. Ce sont les mêmes personnes qui veulent tuer des gens et faire peur aux autres. Mais on sera plus forts qu’eux si on continue à vivre normalement.

Il était essentiel que cette parole puisse exister et être retranscrite car, lors de la lecture du compte rendu en classe, les enfants vont prendre conscience que ce qu’ils ont dit le matin du 16 novembre n’est pas un évènement isolé. Toutes les classes de l’école en ont parlé. Cela renforce le sentiment d’appartenance à une communauté et chacun s’enrichit de la parole de l’autre…

*****************
Les activités périscolaires

Mathieu Chassillan, directeur des activités péri-scolaires, est venu répondre aux questions posées l’an dernier et apporter de nouvelles informations.

Suite aux attentats du vendredi 13, les élèves ne pourront pas sortir de l’école pendant toute la semaine, sur décision de Mme Helle, maire d’Avignon. Musées, stade … sont exclus des activités et seront remplacés par des activités à l’intérieur des établissements.
Lors du dernier conseil avait été soulevé le problème pour les enfants de ne pas pouvoir choisir leur groupe et de savoir comment les élèves sont répartis. Mathieu explique que l’objectif au péri-scolaire est de découvrir le maximum d’activités et il y a donc changement à chaque période. Il essaye de faire son possible pour satisfaire tout le monde mais il a des obligations liées à l’organisation imposée par la mairie sur lesquelles il n’a pas la main. Pour une période il peut se voir imposer rugby pour les CM par exemple et théâtre pour les CP …
Mathieu déplore ensuite un problème survenu pendant l’activité rugby avant les vacances de Toussaint. Des enfants se sont battus, la sortie a été annulée et les enfants ont été punis. Un élève rebondit sur la lettre envoyée à la mairie par des parents mécontents dénonçant cette punition collective injuste. Mme Boudy intervient sur le fait que le sujet de la punition collective a déjà été évoqué en conseil d’enfants et qu’une discussion pourrait avoir lieu dans les classes sur ce thème : de quels choix disposent les adultes pour faire respecter les règles de vie de l’école dans une situation similaire lorsque que les protagonistes (actifs et/ou passifs) du problème ne sont pas clairement identifiés ? Une élève intervient pour dire que dans l’école ce sont les enseignants qui règlent les conflits collectifs, les parents ne devraient pas intervenir en plus. Une autre explique qu’il ne faut pas qu’il y ait de bagarre sinon le péri scolaire va s’arrêter et tout le monde sera puni.
Des demandes sont faites à Mathieu sur la possibilité de faire du foot et du basket.
Des élèves parlent de soucis (surtout l’an dernier) lié au fait que des animateurs prêtent leurs téléphones portables aux élèves. Un ajustement auprès des personnes concernées sera fait pour régler ça.
Mathieu, à la demande d’un élève, explique les démarches à faire pour être inscrit au périscolaire. Il insiste sur la gratuité du dispositif. Il annonce aussi que pour équilibrer les sessions il y aura un décalage sur les 3 dernières périodes pour qu’elles soient égales dans la durée (calendrier scolaire : nous sommes dans la première zone donc 2 périodes très courtes vont précéder une période très longue avant les grandes vacances). Enfin, il insiste sur le fait qu’il faut venir régulièrement lorsqu’on est inscrit. 3 absences non justifiées entraînent une exclusion du groupe. Cela s’explique par le fait qu’il y a une progression (par exemple en escalade les premières séances sont consacrées à la sécurité, en danse on apprend une chorégraphie…) et que les animateurs ne peuvent répondre aux besoins d’un élève qui n’aurait pas reçu les pré-requis de l’activité ou serait trop décalé par rapport aux autres.
Une autre demande est faite d’organiser un spectacle en fin d’année. Mathieu répond que le sujet est à l’étude.
Mathieu souhaiterait que des propositions concrètes émanent des élèves eux- mêmes pour améliorer le fonctionnement du péri-scolaire dans l’école. Lors du prochain conseil ce sujet sera à l’ordre du jour, prévoir d’en discuter dans les classes avant.

*****************
En fin de conseil il n’a été possible que d’énumérer les différents points positifs et négatifs inscrits sur les fiches de préparation. Certains d’entre eux seront repris lors du prochain conseil.
Positif : les toilettes sont plus propres, les murs de la cour ont été décorés, il y a de nouveaux paniers de basket, des cages de foot, des porte-vélos, les cycles 3 (gilets jaunes) surveillent bien la cour des cycles 2, la nourriture est meilleure à la cantine, l’idée de faire des marches entre les jardinières dans la cour est une bonne idée à proposer à la mairie
Les points concernant les plannings d’utilisation de l’espace et du matériel pendant les récréations, la surveillance des enseignants et le règlement de l’école seront abordés lors du prochain conseil.

*****************

Mme Gianesini et Mme Boudy remercient tous les élèves ayant participé à ce conseil et les félicitent pour leur attitude particulièrement agréable et responsable, digne de leur statut d’élèves délégués, ainsi que Mathieu Chassillan pour sa précieuse participation. Elles remercient également les enseignants investis dans ce travail au sein de l’école.

Dates des prochains conseils :
11 janvier 2016/
14 mars 2016/
20 juin 2016

 
école élémentaire Sainte Catherine Montfavet – Responsable de publication : M. ou Mme l'IEN de circonscription
Dernière mise à jour : jeudi 4 janvier 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille